Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rêve d'aventure
  • Rêve d'aventure
  • : Voyages sportifs et autres voyages dans le monde...
  • Contact

Recherche

Visiteurs


compteur html

Voyages (Suite)

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:55
 

 

TOUR DU PAYS DE CAUX

15 mai, 6ème et dernière étape

Yvetot 21,250 km.

 

peteit affiche 2010

 

7h30 Je me réveille les jambes bien courbaturées ! Je fais mon petit réveil matin musculaire avec le gainage. Puis descente pour la douche, aïe aïe ! ça tire bien dans les mollets, et au retour idem dans les quadriceps !
Le temps est toujours au beau fixe, avec la petite fraîcheur matinale.
Pas de course ce matin donc petit déjeuner plus tardif, à partir de 8h00, ça fait du bien d’avoir dormi un peu plus longtemps.

8h30 Petit déjeuner.

TPC2010003 (Medium)TPC2010004 (Medium)


9h30 Avec Véro, nous partons faire une petite marche vers l’église de Sainte-Gertrude, puis retour en suivant la rivière où nous rencontrons un couple belge.
TPC2010 SONY010 (Medium)TPC2010 SONY026 (Medium)
Depuis le début de notre séjour, nous entendions braire un âne et nous décidons d’aller à sa recherche. C’est un belge accompagné de sa fille qui nous a indiqué le chemin où nous devrions le voir. Comme si nous n’avions jamais vu d’âne de notre vie ! En tous cas celui-ci était vraiment beau ! Voyez comme son poil brille…..
TPC2010 SONY040 (Medium)
10h45 Nous rejoignons d’autres coureurs pour une pause au soleil devant le gîte, pendant que certains font leur dernière trempette dans la rivière.
TPC2010 SONY045 (Medium)TPC2010 SONY048 (Medium)
11h00 Les plateaux repas ont été livrés et Thérèse nous invite à déjeuner dès maintenant si nous le souhaitons, pendant qu’ils sont encore bien chauds, le départ de la course étant prévu à 15h00.
Dans un premier temps nous nous installons sur l’herbe, et puis nous finissons à table avec le couple belge et Magali. Au cours de ce repas, nous avons appris qu’en Belgique pas besoin de certificat pour participer à des compétitions, et pas de limite d’âge pour les distances. Et donc le seul belge catégorie cadet était bien déçu de n’avoir pu courir les semis de ce TPC.
TPC2010 SONY055 (Medium)
Le repas terminé, une petite sieste avant de partir pour Yvetot. Nous avons décidé d’y aller en voiture car cette dernière étape sera suivie d’une étape facultative, un repas avec soirée dansante auquel nous nous sommes inscrites, et nous ne voulons pas être tributaires du minibus pour rentrer, ce qui arrange aussi les bénévoles.
TPC2010 SONY008 (Small)
13h00 Préparation des sacs à dos sans oublier de quoi me doucher, nous ne reviendrons pas au gîte après la course, et nous aurons accès aux douches du gymnase. Pas de massage prévu après la course, d’ailleurs mieux vaut prendre le temps d’une bonne douche pour assister à la cérémonie des récompenses et à la soirée !
tpc03--Medium-.jpg
13h30 Nous pensions suivre le car, et puis voyant passer Magali dans sa voiture, Véro décide de la suivre mais manque de chance, à un rond-point nous la perdons de vue ! Tant pis, nous continuons en suivant les panneaux. Un petit détour par un centre commercial parce que nous suivions bêtement un groupe de voitures ! Et finalement nous arrivons directement au champ de Foire où il était conseillé de stationner.
Et puis là, un trou ! Nous ne savions plus où aller pour le départ de l’étape. Je n’avais pas pris le « road book ». Nous nous souvenions seulement du lieu de la soirée à la Salle du Vieux Moulin, salle d’ailleurs bien indiquée par un panneau. Nous nous dirigeons donc vers le gymnase repéré en passant en voiture, et par chance nous tombons sur Bruno qui vient d’arriver. C’est justement vers la salle qu’à lieu le départ ainsi que l’arrivée de la course.
TPC2010 SONY008 (Small)
14h00 Un petit repérage des lieux, la salle est déjà prête pour les récompenses et la soirée.
TPC2010-SONY060--Medium-.JPGNous croisons Hiroko.

TPC2010-SONY062--Medium-.JPG

14h30 Retour au champ de Foire pour me mettre en tenue et partir pour un petit échauffement.
Il fait toujours beau donc tenue légère avec manchettes, mes gants je les laisse dans mes poches, et je prends 3 mini gourdes (eau, eau + sirop sport Teisseire + gel dilué pour le km17) avec mes 3 pastilles de dextrose (km5/10/15) et 1 comprimé de sporténine pour la mi course.
Et je pars m ‘échauffer sur une piste cyclable tandis que Véro retourne vers la salle du Vieux Moulin. J’ai terminé par une rapide série de gammes sur un parking près du départ.
17’ puls 135/158 et 2,4 km.
TPC2010-SONY065--Medium-.JPG
Je pensais que le départ était juste à côté de la salle, mais non, là c’était l’arrivée ! Heureusement qu’en cours d’échauffement, j’ai croisé Sylvie, une amie de Magali, dont le mari venait de lui dire que le départ était un peu plus bas près du garage……Ben oui c’était noté dans le « road book » ! Du coup j’ai dû passer un coup de fil à Véro pour la prévenir.
TPC2010007 (Medium)
Le parcours  d’aujourd’hui est d’une seule boucle avec trois côtes dont la plus difficile se situe au km16, un mur dont parlent tous les coureurs. C’est la dernière course, alors je vais la faire en partant à mon allure semi et ensuite je verrai bien comment je me sens en fonction du parcours.

Les participants qui ont au classement général une moyenne inférieure à 11 km/h sont partis une demi-heure avant nous.
TPC2010-SONY075--Medium-.JPG
15h00 Pan ! Le départ est donné !
Début du parcours en descente, ce qui me fait passer le km1 en 4’20 ! Heureusement la première côte arrive pour retrouver une allure moins rapide, puis une partie plus plate où je passe le km5 en 25’58. S’ensuit une longue descente jusqu’au km8 pendant laquelle je vais discuter avec un coureur, celui-ci étant encouragé par des accompagnateurs à vélo. Il me raconte que sa femme est plus loin devant et est en lutte avec une féminine de sa catégorie pour la 3ème place. Et moi de lui dire que c’est la féminine juste devant nous, au maillot vert…..Mais bon, je ne monterai pas pour autant sur la marche du podium, je ne serai que 4ème, et en plus elle a tout de même 4’ d’avance, alors même avec la côte je ne pense pas y arriver….
Après cette belle descente qui aura bien fait baisser mes puls, c’est un long faux-plat montant jusqu’au mur. Le km10 passé en 51’50, je commence à dépasser les coureurs partis avant nous. Je les encourage en passant.

Vers le km13, je ressens un coup de moins bien, en fait ça use ce faux-plat qui n’en finit pas, et puis nous allons arriver sur un chemin de terre. Au ravitaillement du km15, je m’arrête le temps de faire remplir une de mes gourdes car je ne tiens pas à manquer d’eau sur la fin.
Ma vitesse aura bien baissé jusqu’à l’arrivée de la fameuse côte. Et juste avant le début de cette côte, je suis surprise de voir la concurrente de ma catégorie et son mari s’arrêter de courir, pourtant là y a pas de quoi, je n’ai pas compris…..Gentiment ils m’encouragent pour la suite. Je poursuis ma course tant que mes mollets le supportent puis j’enchaîne en marche rapide en m’aidant des bras. En fait c’est une côte du genre de celle de la côte des Gardes du Paris-Versailles, en moins long. Je dépasse un groupe de coureurs, dont une féminine est encouragée par ses partenaires à me suivre. Je l’encourage à continuer en marchant à grands pas mais elle n’y arrive pas, elle est fatiguée. Plus loin, un autre me dira que je suis une bonne marcheuse, et je suis surprise d’en avoir déjà fini avec ce mur. La fin est moins raide et je reprends la course. Les bénévoles postés en haut à la bifurcation m’encouragent en disant que maintenant c’est tout plat. Mais je me souviens, d’après le schéma, qu’il y a encore une petite côte 2 km avant l ‘arrivée, mais rien comparé à celle-ci.
Donc après le km18, une petite descente et plus loin une légère côte qui finit par un tunnel.

Après le km19, je dépasse Magali en l’encourageant, puis je suis rejointe par un coureur qui entame la conversation avec moi. En fait, il m’avoue que cela fait 19 km qu’il me suit ! Il m’avait repéré pour ma régularité, et de me dire aussi «Heureusement que tu prends des photos ». Et oui, des micro pauses qui lui permettaient de diminuer l’écart ! Il me propose de ralentir si je n’arrive pas à le suivre, mais non ça me va, nous continuons ensemble.

 

Après le km20, je vois devant nous une féminine qui semble fatiguée, alors je lui dis que je vais essayer de la passer dès que j’aurai repéré où nous nous situons par rapport à l’arrivée.
Entre temps il me fait remarquer qu’un coureur arrive derrière nous en tapant bien du pied, et c’est juste à ce moment là que je lui dis « Allez on y va ! ». Nous dépassons la féminine (en fait la femme du coureur avec qui j’ai discuté au km8) et je vais finir au coude à coude avec ce coureur à la foulée tapante ! Par galanterie il va me laisser devant ou plutôt non, j’ai été plus rapide !! En tous cas ce fut un beau sprint final !
1h56’14 à mon chrono !
TPC2010 SONY008 (Small)
A peine franchie la ligne d’arrivée que j’entends des «Sylvie, Sylvie ! »…..C’est Hiroko qui voulait me photographier ! Vraiment trop sympa cette japonaise roumaine qui termine cette étape en 1h39’44 et 1ère V2F/V3F.
Les deux messieurs ont été bien surpris par mon accélération et ils m’ont félicitée. Nous avons continué de papoter tout en prenant notre collation d’arrivée.
TPC2010028--Medium-.JPG
17h00 Véro a attendu l’arrivée de Magali et est revenue vers moi avec une Magali bien mal en point, elle a été au bout de ce TPC alors qu’elle n’a pas pu le préparer comme elle le voulait, alors vraiment chapeau et BRAVO !
Je croise également Bruno qui me dit avoir fini en 2h02, je suis étonnée, je le pensais devant moi !

Je ne sais plus trop à quoi s’est occupée Véro pendant ma course, mais elle a rapproché sa voiture de la salle du Vieux Moulin. Nous nous y rendons pour prendre mes affaires et en trottinant nous allons au gymnase. De nouveau nous croisons Hiroko qui veut encore une photo avec nous deux.
Nous, les femmes, avons eu la chance d’avoir des douches bien chaudes, contrairement aux hommes !

Résultats étape : 1h56’16. 116ème sur 169. 4ème V2F/V3F sur 10. Vitesse 10,86.
Classement général : 7h58’24. 127ème sur 171. 5ème V2F/V3F sur 10. Vitesse 11,24.


Voilà pour cette dernière et belle étape, un beau parcours certes difficile, mais ce n’est pas le mur qui m’a le plus marquée, mais plutôt le long faux-plat durant 8 km !

 

Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h56'14 22
  11,4

    159 / 179

 

Passage au km5 en 25'58

Passage au km10 en 51'50

Passage au km15 en 1h19'59

Passage au km20 en 1h49'30


sylvie1836YVETOT 2010

 

yvetot-profil.jpg

 

Vous pouvez retrouver le récapitulatif de mes courses dans cet article


TPC2010 SONY008 (Small)

18h00 Cérémonie des récompenses.
Juste comme nous nous installons, Véro me dit «regarde c’est toi sur l’écran ! »

68TPC2010-SONY092--Medium-.JPG
Cette cérémonie commence par les discours, puis les rémises des coupes et les récompenses pour tous les bénévoles.
Les premiers récompensés reçoivent aussi une écharpe du TPC, en plus du cuissard et du listing des résultats, pour chaque étape avec le classement général, remis aussi à tous les participants.
TPC2010-SONY007--Medium-.JPG
19h50 Nous sommes appelés un à un pour récupérer nos lots. C’est à ce moment que je constate que je ne suis que 2 places derrière Bruno à  2’ ! Merci à toi de m’avoir fait connaître ce Tour du Pays de Caux !
TPC2010-SONY099--Medium-.JPG
20h00 Fin de cette première partie de soirée avec un apéritif.
TPC2010029--Medium--copie-1.JPG
20h50 Repas et soirée dansante.
Au cours de ce long repas, l’animateur va remettre au vainqueur Kouider Bouregba les paires de running usagées collectées durant ce TPC, puis la tradition veut aussi que chaque délégation étrangère chante une petite chanson de son pays.
TPC2010 SONY008 (Small)
23h20 La piste de danse commence à se remplir. Véro va s’y éclater !
TPC2010-SONY128--Medium-.JPG

Je ne sais plus à quelle heure nous avons quitté la soirée, mais ce dont je me souviens c’est que le froid nous a bien saisies en sortant de la salle du Vieux Moulin ! Diable !
Et nous avons regagné le gîte dans la nuit noire de la campagne de ce Pays de Caux sans nous perdre !


 

Un clic sur le tee-shirt pour voir mes photos, celles prises par Véro,

ainsi que celles des photographes du TPC :

www.cb2000.fr et normandiecourseapied.com

 

teeshirt--Small-.jpg

Publié par Sydoky - dans TPC2010
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 16:14

TOUR DU PAYS DE CAUX

14 mai, 5ème étape

Le soir à Caudebec en Caux 13,7 km.

 

  peteit affiche 2010


15h45 Nous relevons notre défi en allant tremper nos gambettes dans la rivière !

TPC2010075--Medium-.JPG

Je ne vous dit pas comment ça saisit les pieds ! Nous n’avons trempé que les mollets mais diable ! On a la sensation de ne plus avoir de jambes, et pourtant nous sommes restées à peine 2 minutes, le temps de faire des photos. Mais il est vrai qu’en sortant, en se frictionnant les mollets, on se sentait bien. Question d’habitude ! Les hommes se mettaient à genoux pour pouvoir tremper leurs cuisses.
TPC2010073--Medium-.JPGtpc10--Medium-.jpg
En tous cas nos sympathiques bénévoles sont bien plus fatigués que nous ! Je ne sais pas comment ils font pour réussir à dormir dehors sur leurs chaises……

tpc07 (Medium)
17h00 Nous attendons le car, assises au soleil sur les marches d’un escalier derrière le gîte. Nous sommes les premières. Dominique a beau faire l’appel du départ un quart d’heure avant l’heure, le reste de la troupe tarde toujours, mais il a l’habitude depuis le temps ! Une fois tout le monde installé, il indique au chauffeur le nombre total de coureurs et nous voilà partis pour Caudebec en Caux. C’est juste à côté, et comme nous l’a fait remarquer le chauffeur pour plaisanter, nous aurions pu y aller à pied !

TPC2010078--Medium-.JPG
17h15 Nous arrivons à Caudebec en Caux. Véro va s’inscrire à la course du jour, dossard 338 et de nouveau un tee-shirt en cadeau.

Nous tournons un moment sur la place cherchant où laisser nos sacs, apparemment il n’y a pas d’endroit pour.
Cet après-midi il fait encore plus chaud, je vais donc courir de nouveau juste en débardeur, short et mes gants qui me serviront d ‘éponge au cas où, et la casquette que j’ai réussi à obtenir du camion podium d’animation. Je prends deux mini gourdes d’eau et deux pastilles de dextrose. Et pendant ce temps, l’animateur annonce que les coureurs du TPC, logés au gîte, pourront laisser leurs sacs dans le minibus, super !
TPC2010081--Medium-.JPG
17h45 Je pars seule faire mon footing d’échauffement sur le quai de la Seine. Je sens que j’ai les jambes un peu lourdes, le début de la fatigue s’annonce…..Je n’aurai le courage de faire qu’une seule série de gammes, de toute façon je n’ai pas l’intention de courir plus vite que ce matin.

15’ puls 138/152 et 2 km.
TPC2010086--Medium-.JPG
18h05 Je retrouve Véro et Magali près de la ligne de départ. Je croise également Bruno.

TPC2010090--Medium-.JPG
Le parcours de 13,7 km se fait en deux boucles et il comporte une légère côte en surplomb de la Seine dans une zone en sous-bois. Donc parcours assez roulant, le seul passage pas top se trouve vers l’arrivée, c’est une zone pavée.

TPC2010 SONY008 (Small)
18h15 Coup de pistolet ! Et c’est parti en passant devant l’église pour un premier tour. Je sens que j’ai moins de punch qu’au départ des autres courses. Nous quittons le bitume pour emprunter un chemin caillouteux, et là ça bouchonne un peu. Nous traversons une zone de marais avec passage sur pont de bois, puis passage sur pelouse plus large, ça circule mieux du coup, et retour sur le bitume vers les bords de Seine. Là nous sommes bien encouragés par le public. Arrive la zone boisée avec la légère montée, je ne force pas trop pour ce premier passage. Puis descente vers la route en bord de Seine où là nous devrons courir en présence des voitures. Certains passagers nous encouragent. Puis nous bifurquons sur le quai de la Seine, c’est mieux, mais à cet endroit une coureuse s’est blessée, elle est soutenue par des secouristes, sans doute a-t-elle glissé sur les gravillons…..Encore pas mal d’encouragements par nos prénoms, et aussi un autre photographe sur cette partie du parcours. Je ne sais pas trop jusqu’où nous allons sur ce quai, mais avec le public ça passe vite. Nous traversons la route, les bénévoles stoppent les voitures, et nous voici sur le passage avec les pavés, deux virages dans les petites rues avant de repasser devant l’église encouragés par un public nombreux.


J’ai pris des laps tous les kms mais après le km5 je n’ai plus vu de panneaux, je vais donc prendre seulement celui du km10 en surveillant la distance sur ma montre, et accélérer à partir de ce moment là.


Pour ce deuxième tour, le passage dans le marais est bien plus fluide mais je ressens un coup de moins bien. Mais une fois la côte passée, je me laisse bien aller dans la descente en respirant et je vais commencer à remonter quelques coureurs sur la longue ligne droite qui longe la Seine. Dans la zone pavée, cette fois-ci je cours sur le côté, car il y a une bande lisse, et j’accélère encore, 4 virages et dernière petite ligne droite pour franchir la ligne d’arrivée annoncée par l ‘animateur. Ouf ! Elle fut dure cette course mine de rien ! C’est la première fois que je ressens vraiment de la fatigue à l’arrivée.

1h12’38 à mon chrono.
TPC2010 SONY008 (Small)
19h30 Passage au stand collation après avoir trottiné quelques minutes pour décontracter mes gambettes. J’ai discuté avec un coureur tout en buvant un verre de coca et mangeant de la banane. Je suis allée récupérer mon sac à dos, mais je n’ai pas attendu l’arrivée de Véro et je me suis rendue directement à la salle des massages. Elle était située derrière l’Hôtel de Ville. C’était super car nous avions vue sur la Seine et nous voyions aussi passer les coureurs.

Comme chaque fois, les masseurs et masseuses ont du succès donc il y a de l’attente. Véro me rejoindra avec Magali et elles patienteront avec moi. Les séances de massage étant réservées à ceux qui participaient au TPC entier, Véro n’y a pas eu droit cette fois-ci (la première fois nous ne le savions pas).
C’est Thérèse qui m’a massée et j’ai bien senti que mes mollets étaient beaucoup plus sensibles au massage que les autres fois. Il n’aurait pas fallu qu’elle appuie trop fort sinon je crois que j’aurai poussé un petit cri de douleur !

Entre temps, Dominique, le chauffeur du minibus, est venu compter le nombre de personnes logées au gîte afin de savoir s’il avait assez de place pour un seul voyage. Et heureusement pour lui, nous n’étions que 3 à avoir besoin de ses services. Les autres ont dû rentrer en bus ou bien avec leur voiture.

TPC2010 SONY008 (Small)
Véro était satisfaite de sa course, la 3ème en 48h ! Elle termine en 1h30’13 soit du 9,14 km/h, plus vite que les deux premières……les vertus de l’eau glaciale de la rivière du gîte de Ste Gertrude sont véridiques ! ! !

Bravo Véro en tous cas pour ce défi, tu vois, on a des ressources que l’on n’imagine pas !
TPC2010 SONY008 (Small)
21h00 Nous étions les dernières à rentrer au gîte. Du coup nous avons dîné avant de monter prendre notre douche et nous coucher !

Ce soir là c'était de la paëlla que tout le monde a trouvé un peu trop huileuse.......TPC2010104--Medium-.JPG

Résultats étape : 1h12’40. 127ème sur 171. 5ème V2F/V3F sur 10. Vitesse 11,35.
Classement général : 6h02’08. 128ème sur 171. 5ème V2F/V3F sur 10. Vitesse 11,36.

 

 

 

Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h12'38 14,15
  11,7

    158 / 173

 

Passage au km5 en 26'41

Passage au km10 en 52'23

Passage au km13 en 1h07'25


 

  caudebec-profil--Medium-.jpg

 

sylvie1834CAUDEBEC EN CAUX 2010

 

 

 

Un clic sur cette photo pour voir l'album

TPC2010077--Medium-.JPG


Publié par Sydoky - dans TPC2010
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 13:15

TOUR DU PAYS DE CAUX

14 mai, 4ème étape

Le matin à Auzebosc, contre la montre de 8,4 km.

 

peteit affiche 2010

 

 

5h45 C’est l’heure des étirements et du gainage ! Je suis un peu courbaturée mais j’ai mieux dormi cette nuit.
TPC2010 SONY008 (Small)
6h30 Petit déjeuner avec Véro et Magali, et comme hier j’ai pris une tranche de pain d’épice sportif maison. Descendre les deux étages ça va encore, mais la remontée est plus difficile, une pause s’impose au palier du premier !

Le temps est encore ensoleillé, il va faire chaud comme ils disent par ici, en fait c’est une température idéale pour courir. Donc aujourd’hui ce sera short et débardeur du club, et mes gants. Rien de spécial pour le ravitaillement, juste de l’eau.
TPC2010 SONY008 (Small)
8h30 Départ en car pour Auzebosc.

Cette étape d’aujourd’hui est spéciale puisque c’est un contre la montre. Nous allons partir un par un dans l’ordre inverse du classement général toutes les 30 secondes, et pour les 10 premiers du classement l’écart sera de 1 minute.
J’avais découvert ce type d’épreuve au cours des Foulées de la Soie sur les remparts de Xi'An  et sur la Grande Muraille de Chine. Mais ici ce sera moins éprouvant car il n’y a pas cette chaleur humide. Donc j’ai prévu de courir cette étape plus rapidement que les autres, en guise de séance de résistance dure, en évitant que trop de coureurs partis après moi ne  me dépassent et en essayant d’en remonter
Pour ce contre la montre, le parcours  est plutôt vallonné d’après le profil et les habitués parlent encore d’une côte juste avant l’arrivée. Je vais donc rester prudente car il y a encore une course en fin de journée !
TPC2010 SONY008 (Small)
8h45 La conductrice du car nous dépose près de l’aire de départ. Nous repérons les lieux et je reconsulte le tableau d’affichage pour mon heure de départ, toujours 10h11, facile à retenir comme me l’avait fait remarquer Véro la veille, dossard 11 départ 10h11

TPC2010037--Medium-.JPG
Nous faisons un petit tour de l’église et notre regard est attiré par quatre chats en train de se dorer au soleil sur un banc et le perron d’une maison. En passant devant le podium d’animation, l’animateur vient me demander ce que signifie CCR92 (Clamart Courses sur Route 92).

Ensuite nous partons à la recherche de l’endroit faisant fonction de vestiaires/toilettes, en fait la mairie, où nous retrouvons Magali en train de se reposer. Pour les hommes, les toilettes sont situées dans l’ancienne école.
TPC2010043--Medium-.JPG
9h00 Le repérage des lieux étant fait, nous décidons d’attendre un peu au soleil sur le banc devant la mairie.

TPC2010047--Medium-.JPG TPC2010048--Medium-.JPG
Tout en nous préparant, nous papotons avec des belges, dont l’une est en train d’attacher son dossard sur une ceinture, pour ne pas abîmer son tee-shirt. Et elle nous explique comment elle a fabriqué ce porte dossard avec d’anciennes ceintures de sac-banane ou porte-bidon, pas bête comme idée !

TPC2010 SONY008 (Small)
9h30 Echauffement avec Véro qui fait un footing de récup. Nous partons sur un chemin le long d’un champ mais au bout nous sommes bloquées, donc demi-tour. Nous passons derrière l’église mais ensuite ça descend donc nous repartons sur un bout du parcours, pour finir sur un terrain de foot où Véro a fait quelques lignes droites et moi mes gammes de courses.

Après ce bon échauffement, mon ischio droit ne se fait plus sentir, c’est une bonne chose.
27’30 puls 136/163 et 3,6 km.
TPC2010050--Medium-.JPG
10h00 Nous voici de retour sur l’aire de départ. Je croise Bruno qui doit partir 3 minutes après moi. Nous sommes appelés un à un par notre nom et numéro de dossard et devons nous mettre en file indienne derrière la ligne de départ. Le commissaire de course nous prévient lorsqu’il reste 10 secondes et ensuite c’est le décompte….5..4..3..2..1…

ZTPC10 1798 (Medium)
10h11 TOP ! C’est parti pour 8,4 km ! Je vais suivre le concurrent parti 30 secondes avant moi. Comme j’ai décidé de courir plus vite, je n’ai pris que deux photos au départ du parcours. Je m’attendais à avoir une succession de bosses d’après le schéma du profil, mais non, ce n’était que des faux- plats pas bien méchants. Pas grand monde à part les bénévoles pour nous encourager sur ces routes de campagnes.

Je ne sais plus trop à quel kilomètre j’ai été dépassé par un premier concurrent, mais je me souviens de lui car il avait une façon particulière de courir. Deux autres partis après moi en feront de même.


A partir du km6, comme je me sens bien, je décide d’accélérer pour les deux derniers kilomètres. Et au km7, de retour vers la ville, j’arrive à hauteur du concurrent parti juste avant moi. Nous allons continuer ensemble. Il me parle de la dernière côte qui d’après lui est difficile, du coup je n’ose pas accélérer plus. Nous passons derrière la ligne d’arrivée et ça descend bien. Puis de nouveau terrain plat et avant même d’arriver au début de la côte, le concurrent me dit que c’est fini pour lui, et il ralentit…..Du coup j’accélère et quand j’arrive à cette côte, je suis surprise car elle n’est pas si raide que ça et elle est assez courte. En haut j’aperçois Véro qui m’encourage, je dépasse un concurrent juste avant la fin de la côte dans le virage. Puis de nouveau une accélération en virage pour atteindre la ligne d’arrivée en 42’42 !

En fait pendant notre échauffement, c’est cette côte que nous n’avons pas voulu descendre, si j’avais su que c’était par là que nous arrivions, j’y serais allée voir de plus près……

TPC2010 SONY008 (Small)
10h55 Après avoir trottiné quelques instants, je passe au stand collation boire un verre de coca, manger de la banane et un morceau de gâteau. Une fille du CA Cauchois (si je me souviens bien d’après les couleurs de son maillot), partie après moi, m’a abordée pour me dire qu’elle avait essayé de me dépasser mais qu’elle n’avait pas suivi mon rythme dans la côte. C’est vrai que jusque là j’ai pu courir à bonne allure dans toutes les côtes des parcours. Mais aussi, je ne cours pas au max donc il me reste assez de force dans les jambes pour ce genre de côtes.

TPC2010060--Medium-.JPG
11h30  Aujourd’hui pas de douche ni de massage.

Nous assistons à l’arrivée des meilleurs concurrents de ce TPC. Ils ont encore une sacrée foulée si près du but ! Surtout qu’ils se donnent plus à fond que moi ;)
TPC2010 SONY008 (Small)
12h15 Pour une fois nous pouvons assister à l’apéritif donné dans la salle des fêtes d’Auzebosc. Mais il fait si beau dehors que la plupart s’installent au soleil. Il y a une bonne ambiance. Je bois un jus de fruits, j’évite de grignoter trop de biscuits apéritifs car nous sommes déjà bien nourries au gîte, et je sens que je vais prendre un peu de poids malgré toutes les courses…….

TPC2010 SONY008 (Small)
13h00 Nous sommes de retour au gîte et avant le repas certains, dont Hiroko, font déjà trempette dans la rivière….Eh oui, il paraît que c’est une tradition ici pour la récup après course ! Certains ont leur home trainer et d’autres bravent l’eau glaciale !
 

TPC2010-SONY136--Medium-.JPGTPC2010-SONY137--Medium-.JPG
Alors Magali, Véro et moi, nous nous sommes dit pourquoi pas si ça nous donne des jambes pour la 5ème étape de ce TPC à 18h15 ! Mais après la sieste……pour une fois nous aurons le temps de vraiment faire une pause car nous ne repartirons qu’à 17h00.
TPC2010070--Medium-.JPG

TPC2010071--Medium-.JPG
Voilà encore une belle étape, et toujours une organisation parfaite pour ce TPC !


Et tout compte fait, Bénédicte et Frédérique, qui nous avait dit ne pas vouloir faire cette étape pour se reposer, se sont laissées tenter et l’ont terminée, bravo !
 


TPC2010 SONY008 (Small)

Résultats étape : 42’42. 131ème sur 172. 4ème V2F/V3F sur 10.

Vitesse 11,8.
Classement général : 4h49’28. 131ème sur 172. 5ème V2F/V3F sur 10. Vitesse moyenne 11,36.

 

 

Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  42'41 8,54
  12

    161 / 181

 

Passage au km5 en 26'01

 

sylvie1832AUZEBOSC 2010


Auzebosc profil

 

 

 

Un clic sur la photo pour voir l'album

TPC2010052--Medium-.JPG

Publié par Sydoky - dans TPC2010
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:41

 

TOUR DU PAYS DE CAUX  2010

Jeudi 13 mai, 3ème étape après-midi 

Le Trait 20,1 km à 17h00.

 

peteit affiche 2010

 
15h30 Et c’est reparti pour un petit voyage en car. Mais maintenant que nous nous installons devant, ça va mieux, d’autant plus que le trajet est beaucoup plus court que le matin, donc pas de barbouillage en arrivant sur place. A peine une ½ heure de route pour arriver à la salle Léo Lagrange au Trait.

Pas de vestiaires ni douches sur place, c’est donc dans cette salle que nous allons patienter et nous préparer.
Véro ne courant pas cette étape, je vais lui confier mon APNR pour le petit reportage photos.
TPC2010 SONY143 (Medium)TPC2010 SONY141 (Medium)

TPC2010 SONY142 (Medium)TPC2010 SONY140 (Medium)

TPC2010 SONY146 (Medium)TPC2010 SONY147 (Medium)
Depuis notre retour de Saint Valéry en Caux, le temps a changé, le ciel est bien couvert, il y a du vent et du coup ça caille un peu. J’hésite à courir tout en court alors je sors de la salle pour aller tester l’air ambiant……Brrrr ! c’est décidé j’enfile mon collant léger.

TPC2010 SONY008 (Small)
16h30 Je pars m’échauffer sur la pelouse autour de la salle.

13’ puls 132/139 et 1,8 km.

TPC2010-SONY150--Medium-.JPGTPC2010 SONY154 (Medium)
Je retrouve Véro et je me dirige vers la ligne de départ. Un des commissaires de course, habillé en policier, me dit qu’après le km15, il n’a pas installé les autres panneaux kilométriques. Ben c’est pas cool ça, ce sont justement ceux-là qui m’intéressent le plus ! Il m’explique que je n’aurais qu’à compter environ 100m après ceux déjà installés…..Mais je n’ai pas vraiment la notion des distances, donc tant pis je surveillerai les km sur ma montre Polar, mais ça risque d’être encore moins précis parce que je ne vais pas courir les yeux rivés dessus !
TPC2010 SONY156 (Medium)
17h00 Coup de pistolet et c’est parti ! Nous avons d’abord 2 petites boucles à faire autour du pâté de maisons et à la fin de la deuxième nous partons pour 3 boucles moitié campagne moitié ville. Le parcours est décrit comme étant plat, mais il y a quand même 2 faux plats, 1 petit dans la petite boucle et l’autre plus long dans la longue route qui longe la ville.

Sauf après la deuxième petite boucle, nous allons à chaque fois passer par la case départ où nous serons bien encouragés, c’est là qu’il y aura le plus de monde. Sinon les bénévoles sur le parcours  nous encouragent bien également.

Mon départ a été plus rapide que les courses précédentes le temps des deux petites boucles.

J’étais suivie de près par un groupe d’hommes mais aucun n’est passé devant moi. D’ailleurs ils en ont eu la remarque, comme quoi en principe ce sont les hommes qui doivent être devant pour protéger les filles du vent,  lorsque nous en avons dépassé deux ! Je n’ai pas ralenti pour autant, j’étais bien, j’ai donc continué à mon rythme.
J’ai ralenti dans le chemin entre les champs avant d’arriver à la route en légère descente vers la ville. Puis un long passage avec le faux plat qui longe la ville, puis petite descente pour finir la grande boucle et repasser par la ligne de départ. Véro m’encourage, merci !

Au deuxième tour, le soleil a commencé à reparaître. En arrivant dans le chemin des champs, un coureur derrière moi me dit de faire attention car la voiture de tête de course arrive. Le chauffeur encourage les coureurs derrière moi, puis s’excuse de n’avoir pas vu qu’il y avait une femme devant et m’encourage aussi !

 Et c’est donc vers le  km10 que le premier concurrent, Kouider Bouregba, nous dépasse ! Pfff ! Il va bientôt en finir alors qu’il nous restera encore une boucle ! Evidemment d’autres le suivent, et à partir de là je ne vais pas dépasser grand monde mais plutôt être rattrapée par les premiers….
Fin de cette deuxième boucle à allure plus proche de mon allure marathon qu’au début, mais malgré mon départ plus rapide, mes puls sont corrects et je me sens bien. Un petit sourire au passage pour Véro qui est toujours là pour m’encourager, et c’est reparti pour la dernière boucle.

Dans ce troisième tour, je commence à avoir un peu chaud mais pas au point de me rafraîchir aux postes d’épongeage, et je sens mon ischio droit qui me titille légèrement. Je ne me suis arrêtée à aucun ravitaillement, j’avais assez d’eau sur moi et j’ai pris mes sucres comme d’habitude au km5 / 10 / 15 et mon gel dilué entre le km16 et km17. Comme je ne me retourne pas en courant, je ne sais pas à quel moment mes suiveurs ont décroché. Vers le km18,  lorsque je suis arrivée dans la route qui descend vers la ville, au loin devant moi un coureur s’arrête sur le bas-côté pour s’étirer les jambes, il me semble reconnaître Bruno mais de dos pas évident. C’est seulement en arrivant à sa hauteur que je le reconnais. Ne l’ayant pas vu au départ, je ne savais pas quelle tenue il portait. Il me dit souffrir de crampes. Pas de chance, on aurait pu finir ensemble. Il m’encourage et je finis malgré tout en dépassant encore quelques concurrents alors que je ressens un peu de fatigue. Pour le dernier kilomètre je retrouve un peu d’énergie, la petite descente aide et encore sur cette course il faut virer pour franchir la ligne d’arrivée sous les encouragements du public et de Véro. Bizarrement, alors que j’ai quand même un peu faibli dans ce dernier tour, et bien il m’a semblé moins long que les autres !

Et je n’en reviens pas de mon chrono : 1h47’13 après les 11,8 km du matin !

Je passe le poste de contrôle et je continue de trottiner.

TPC2010-SONY266--Medium-.JPG
18h50 Je rejoins Véro puis pause collation d’arrivée.

L’animateur annonce l’arrivée de Bruno, alors nous retournons vite vers la ligne pour l’encourager dans les derniers mètres. Il  a vraiment eu du mal à finir avec ces crampes.
TPC2010-SONY274--Medium---2-.JPG
19h00 Nous cherchons la salle pour les massages, il y a encore un monde fou qui attend mais je patiente quand même parce que ça fait du bien. Cette fois-ci c’est une jeune masseuse qui s’occupe de moi, trop contente d’avoir enfin une femme ! Ben oui, c’est plus agréable de masser des jambes sans poils ! Par contre elle ne m’a pas massé les pieds, dommage……

TPC2010 SONY008 (Small)
20h00 Nous n’avons donc pas pu assister aux récompenses et à l’apéritif, je suis la dernière à sortir et tout le monde est déjà installé dans le bus pour le retour au gîte Sainte Gertrude.

Les escaliers sont difficiles à monter, moins à descendre, mais c’est toujours supportable.
Je sens juste un point de gène dans l’ischio droit, donc prudence demain matin pour le contre-la montre.
J’ai pris aussi régulièrement des comprimés de sporténine, avant et après la course, et aujourd’hui un en milieu de course.
TPC2010-SONY282--Small-.JPG
Comme hier soir, les résultats sont affichés dans la grande salle, mais comme je n’ai pas mes lunettes, c’est Véro qui consulte pour moi. Et pour une deuxième course dans la journée, j’ai couru un peu plus vite que le matin et j’ai bien remonté dans le classement général. Bien que je ne sois pas venue là pour faire une performance chrono, ça fait plaisir tout de même

TPC2010 SONY008 (Small)
Voilà une belle journée bien remplie, toujours dans une ambiance bien sympathique !

Je n’ai pas pris de photos en pendant ma course, le paysage n’était pas terrible, nous ne sommes pas passés en bord de Seine…….
Merci Véro pour le reportage photo !
TPC2010 SONY008 (Small)

Résultats étape : 1h47’13. 121ème sur 172. 5ème V2F/V3F sur 10. Vitesse 11,25.

Classement général : 4h06’46. 132ème sur 172. 5ème V2F/V3F sur 10.Vitesse moyenne 11,28.

 

 

Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h47'10 20,25
  11,3

    161 / 174

 

Passage au km5 en 25'55

Passage au km10 en 51'54

Passage au km15 en 1h18'41

 

sylvie1830LE TRAIT 2010

 

le trait profil (Small)

 

 

Un clic sur cette photo pour atteindre l'album, reportage de Véro

et les photos du site normandiecourseàpied

 

TPC2010 SONY148 (Medium)

Publié par Sydoky - dans TPC2010
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 15:55

 

TOUR DU PAYS DE CAUX  2010

Jeudi 13 mai, 2ème étape matin 

Saint Valéry en Caux 11,8 km à 9h30.

 

peteit affiche 2010

 


5h45 Alarme réveil ! Dur dur après une nuit un peu courte. Mais bon, il faut bien se lever pour le petit déj que l’on peut prendre à partir de 6h30. Je fais mes petits étirements et gainage du matin. Tout compte fait pas trop courbaturée, ça tire un peu dans les jambes pour descendre les escaliers mais c’est très supportable.
TPC2010 SONY008 (Small)
6h30 Petit déjeuner et il y a de quoi pour prendre des forces, laitages natures ou aux fruits, céréales de toutes sortes, pain blanc, confitures, beurre et même du ½ sel, thé, lait, café, tisane, compote de fruits, jus de fruits, par contre pas de pain aux céréales alors j’ai bien fait de prévoir mon pain d’épice sportif et du gâteau banane (plutôt pour le goûter celui-là).

Véro est impressionnée par tout ce que je peux avaler au petit déj ! Hi hi ! Ben oui pour moi c’est le plus important pour commencer la journée !
TPC2010 SONY008 (Small)
8h00 A partir d’aujourd’hui nous allons effectuer nos déplacements avec le car du gîte. Et pour nous y rendre, et bien il va nous falloir grimper un petit escalier à chaque fois et le descendre au retour !

TPC2010105--Medium-.JPG
C’est le plus long déplacement que nous ferons en car, et heureusement parce qu’après à peine une heure de route, nous descendons du car un peu barbouillées ! Du coup les fois suivantes, nous nous installerons tout devant !

TPC2010106--Medium-.JPGTPC2010107--Medium-.JPG
 

 

8h50 Nous entrons sur le stade d’athlétisme Nallet, et c’est là que Nadine et Stéphanie font leur apparition. Je ne suis qu’à demi surprise car Nadine m’en avait vaguement parlé de peut-être venir participer à cette course. Mais ça fait bien plaisir de les voir toutes les deux, surtout avec le super beau temps, ça va être une belle course !
TPC2010110--Medium-.JPG
Nous nous dirigeons à l’intérieur du gymnase pour les inscriptions de Véro (dossard 310) et Nadine (dossard 278)  sur la course de 11,8 km, et Stéphanie pour la marche. Il y a aussi un 10 km et un semi-marathon en même temps que le TPC.

Il n’y a pas de consigne pour nos sacs, c’est dans les vestiaires douches que nous pouvons laisser nos affaires.
Il fait beau mais encore frais avec un peu de vent, alors même tenue qu’hier avec le maillot du club cette fois-ci, les manchettes et les gants, une pastille de dextrose et une mini gourde.
TPC2010 SONY008 (Small)
9h10 Nous commençons l’échauffement que je finirai seule avec mes séries de gammes de courses.

14’ puls 141/164 et 2 km.
Je retrouve les filles et nous allons vers la ligne de départ sur la piste, à l’opposé de la ligne d’arrivée.
TPC2010118--Medium-.JPG
9h30 Le départ est donné et ça démarre vite, mais je ne me laisse pas entraîner. 300 m de piste en passant sous l’arche d’arrivée et nous quittons le stade. Au départ je suis avec Magali mais je ne vais pas la suivre longtemps car je préfère rester à mon allure marathon.

Le parcours ne comporte qu’une seule boucle, mais sur la fin est prévue une longue côte d’environ 2 km. Donc je préfère être prudente, ne sachant pas à quoi ressemblent les côtes dans cette région.  


Après un court passage dans une zone industrielle, nous arrivons dans la campagne, avec encore ces champs de couleur jaune et vert. Nous sommes toujours bien encouragés par les bénévoles et les habitants des villages que nous traversons. Avant le ravitaillement du km5, il y avait un poste d’épongeage. C’est pourquoi il y avait un morceau d’éponge dans le sac remis avec notre dossard. Une bonne chose d’avoir chacun son éponge pour toutes les courses, mais il ne fait pas suffisamment chaud pour que j’en ai l’utilité. Je passe le ravitaillement sans m’arrêter puisque j’ai ce qu’il faut sur moi, et je prends ma pastille de sucre.
Il y a aussi pas mal de photographes sur le parcours, et quand j’en vois un qui me photographie, un sourire et un merci au passage !


Je suis bien et vu le parcours plutôt plat j’ai un rythme bien régulier. Après la traversée de Anglesqueville les Murs, nous sommes de nouveau entourés de champs et à un moment j’ai aperçu la mer au loin, mais bien trop loin pour prendre une photo…..Dommage parce qu’ensuite lorsque nous arrivons sur le chemin du GR21 qui longe la mer, nous en sommes bien trop éloignés pour la voir. Là le terrain n’est pas très agréable, la terre est dure, on sent un peu de vent mais pas de quoi vraiment ralentir. Plus de trois kilomètres sur ce GR avant de retrouver le bitume, avec une bonne descente en bas de laquelle nous allons tourner à droite, et c’est là que va commencer la longue côte dont tous les coureurs parlaient…….Et quand j’ai vu le style de côte, j’ai été soulagée, je m’attendais à pire ! J’ai donc dépassé de nombreux coureurs dans cette côte où j’ai été photographiée. Je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup ralenti pour grimper cette côte, et une fois sur le plat j’ai reconnu le chemin du départ (zone industrielle) ce qui fait que j’ai accéléré.

 

Arrivée sur la piste du stade, il reste 300m à parcourir. Je démarre mon sprint et je dépasse 3 ou 4 concurrents dont Magali en l’encourageant, et ensuite un belge, qui, me dira Magali plus tard, s’est demandé d’où je sortais ! !

De nouveau l’animateur m’annonce lorsque je franchis la ligne en 1h03’14.
TPC2010 SONY008 (Small)
10h35 Je me dirige vers le stand de collation où je croise Claude, propriétaire du gîte et organisateur du TPC. Je papote un peu le temps de boire un verre de coca et manger de la banane. Puis je fais deux tours de stade avant de regagner les vestiaires. Au lieu de me doucher de suite, je décide de retourner me faire masser les gambettes. Et juste avant que je ressorte, arrive Hiroko, elle me donne un petit cadeau. Je la prends en photo et je file faire la queue au stand massage. Pendant l’attente, qui sera vraiment très longue car moins de masseurs que la veille, j’en profite pour faire mes étirements. Les secouristes de la Croix Rouge sont en train de mettre une attelle gonflable à la jambe d’une coureuse qui s’est blessée à la cheville.

TPC2010138--Medium-.JPG
Lorsque Véro et Nadine me retrouvent au massage, je ne suis pas encore passée. Elles sont satisfaites de leur course. Nadine termine en 1h19’18 et Véro en 1h23’42, elle a senti que c’était plus dur après la course de la veille au soir. Quant à moi, si je m’y connaissais un peu mieux en schéma de profil de parcours, j’aurais pu courir un chouillas plus vite ce parcours car la côte n’était pas aussi raide que je pensais…..


Pour le massage j’ai eu le même masseur que la veille, et il me tardait qu’il masse mes pieds surtout pour les réchauffer ! Et à la fin il exerçait une pression sur un certain point sensé détendre mais je n’ai pas ressenti de différence……Je ne dois pas être assez stressée !

TPC2010 SONY008 (Small)
12h15 Départ en minibus avec Véro, Frédérique et Bénédicte pour le déjeuner qui a lieu à la salle communale de St Valéry en Caux. L’organisation a vraiment tout bien prévu, il y a toujours le minibus pour transporter les retardataires.
 

TPC2010142--Medium-.JPG
Nous retrouvons Nadine et Stéphanie pour déjeuner ensemble avant leur retour en région parisienne.
TPC2010143--Medium-.JPGTPC2010144--Medium-.JPG
 

 

13h00 Retour en car vers le gîte de Sainte Gertrude. La descente de l’escalier derrière le gîte est un peu difficile mais ça va encore.
 Douche puis repos, pas vraiment une sieste, avant le prochain départ à 15h30 pour la compétition de 17h00. C’est là que je vais voir de quoi je suis capable…..2 courses dans la même journée !

 

TPC2010 SONY008 (Small)

 

Résultats étape : 1h03’14. 139ème sur 175. 5ème V2F/V3F sur 10.

Vitesse 11,20 km/h.
Classement général : 2h19’33. 140ème sur 176.

6ème V2F/V3F sur 10.Vitesse moyenne 11,30 km/h.


 

Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h03'16 12,38
  11,7

    160 / 187

 

Passage au km5 en 27'15

Passage au km10 en 54'17

 

sylvie1827ST-VALERY-EN-CAUX-2010.png

 

 st-valery-profil.jpg

 

Un clic sur la photo pour voir l'album

TPC2010117--Medium-.JPG


Publié par Sydoky - dans TPC2010
commenter cet article