Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rêve d'aventure
  • Rêve d'aventure
  • : Voyages sportifs et autres voyages dans le monde...
  • Contact

Recherche

Visiteurs


compteur html

Voyages (Suite)

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:00

 

logo-FDV

 

Jeudi 10 mai 2012.

 

Hier soir avant de me coucher, j'ai essayé de remettre en marche mon tél mobile mais hélas, comme je l'explique dans cet article, impossible de composer correctement mon code. Il devait y avoir encore un peu d'humidité

 

Une chose dont j'ai oublié de parler, c'est que le lundi matin (jour du départ), je m'étais réveillée avec une douleur dans le mollet droit, suite à ma sortie dominicale en VFF... Et je suis arrivée avec au Vietnam. J'ai démarré la course de la Minorité Muong avec toujours un petit point de douleur... Au fur et à mesure de la course, j'ai fini par ne plus rien sentir, ni même après la course. Comme j'avais emporté mes huiles de massage, j'ai bien massé mes mollets avant de me coucher et le lendemain matin, plus aucune douleur J'en ai déduit que ce devait être une mini contracture qui s'est dénouée en courant et qui m'a laissée tranquille pour le reste du séjour C'était quand même une inquiétude pour moi le jour du départ, je n'avais guère envie de devoir finir en marchant

 

 

Je n'ai pas dormi d'une seule traite dans le train, j'étais réveillée à chaque arrêt en gare. Mais mis à part les vibrations du train, la nuit fut calme. Au matin, une petite toilette succinte, pas de douche dans le train mais juste un endroit avec lavabos. Après que nos guides vietnamiens nous aient distribué le petit déjeuner, un agent de service a frappé au compartiment pour nous proposer le café ou le thé. Nous avons pris commande pensant que c'était gratuit, compris avec notre plateau petit déjeuner... Mais non C'est à son deuxième passage que nous avons réalisé qu'il fallait payer  

DSC03874 (Small)

Nous sommes arrivés à l'heure à la gare de Hué et nous avons pris place dans les bus direction la Citadelle de Hué, patrimoine de l'UNESCO depuis 1993.

DSC03875--Small-.JPG

Quelques vues depuis le bus

DSC03876--Small-.JPG DSC03877--Small-.JPG DSC03878--Small-.JPG

Et à la descente du bus, la chaleur nous est tombée dessus

Nous avons suivi les guides jusqu'à la Porte Sud de la Citadelle avec le Pavillon des Cinq Phénix.

DSC03879--Small-.JPG DSC03880--Small-.JPG

Quelques explications à l'ombre de la part de notre guide et quartier libre pour la visite, mais le temps fut un peu court pour explorer entièrement ce site magnifique. Du côté du parc où se trouvait un éléphant, il y a avait un énorme bruit de cigales, c'était pire qu'en Provence chez nous En voyant cet éléphant, je n'ai pas souvenir qu'il y avait des visites à dos d'éléphant sur ce site en 2002

 

Un clic sur la photo pour en voir +

DSC03932--Medium-.JPG

 

La visite du Mausolée de Khai Dinh n'a pas eu lieu par manque de temps.

 

Tout le monde avait hâte de regagner l'hôtel, mais nous avons d'abord  déjeuné dans un restaurant local, le Tropical Garden.

DSC03937--Small-.JPG DSC03938--Small-.JPG DSC03939--Small-.JPG

Un délicieux repas bienvenu après les plateaux pique-nique dans le train

DSC03940 (Small) DSC03941--Small-.JPG

 

Et vers 15h00, enfin nous sommes arrivés dans notre second luxeux hôtel, le Gerbera Hotel où nous passerons deux nuits. Mais nous avions à peine une heure pour nous préparer pour le départ vers notre seconde course, la Course des Rizières.

DSC03942--Small-.JPG DSC03943--Small-.JPG DSC03944--Small-.JPG

Nous sommes vraiment bien accueillis, avec un petit verre d'une boisson fraîche.

DSC03945--Small-.JPG

Après avoir consulté les tableaux avec les classements de la veille, nous avons récupéré notre carte clé de la chambre, nous étions les dernières à la prendre

 

Nous avons retrouvé nos valises dans la chambre, impeccable Et la première chose que nous avons faite, ce fut de préparer nos boissons pour les mettre au frais le temps de nous doucher et laver quelques affaires.

 

Anecdote : Je n'arrivais pas à trouver comment vider l'eau du lavabo J'ai regardé partout...derrière, en-dessous, tout autour du lavabo...mais aucun bouton ni tirette J'ai fini par soulever la bonde avec mes ongles et la tenir le temps de laisser couler l'eau Et puis c'est Monique qui m'a donné la solution, en fait il fallait appuyer dessus la bonde pour qu'elle remonte, elle avait trouvé par hasard Pfff... un sytème que je ne connaissais pas, trop moderne Mais bon, en discutant plus tard avec les autres,  je n'étais pas la seule à avoir cherché

DSC03947 (Small)DSC03946 (Small) 

DSC03949--Small-.JPGDSC03948--Small-.JPG

 

 

Et la préparation du maillot rouge puisque c'était mon tour de représenter Mr Nez Rouge sur cette Course des Rizières. 

DSC03950--Small-.JPG

 

Petite réunion briefing par le directeur de course, avec le bilan de la course de la veille qui a été bien éprouvante, du coup celle du jour, la Course des Rizières de Hué, sera un peu écourtée (12 km au lieu de 15).

Et nous voilà repartis en bus vers le site du départ de la course. Les bus nous ont déposés mais comme ils ne pourront pas accéder à l'arrivée, ce sont des minibus qui nous ramèneront.

 

Les paysans étaient en plein labeur. Séchage des grains de riz sur la route.

581146_3347600248636_538651436_n--Medium--copie-1.jpg

Jipé s'entrainant pour sa reconversion

466254 4163086840463 737262905 o (Medium)

 

Comme hier les marcheurs prennent le départ les premiers.

1 rizieres

 

Le parcours de cette course nous emmène à travers les villages où nous sommes bien encouragés par la population.

562590 419171324771299 100000353040992 1368712 1895674721 n

Les enfants attendent une tape dans leurs mains à notre passage, un tout jeune va même se mettre à courir à mes côtés, trop mignon Un jeune vietnamien, à vélo, a été surpris lorsque j'ai jeté dans son panier ma petite bouteille d'eau vide, ne voulant pas la mettre à terre.

2 rizieres 3 rizieres

Nous longeons une rivière un certain temps avant de la traverser et nous retrouver en plein dans les rizières. Les paysans sont en pleine période de récolte. Parfois nous passions sur la paille qui dégageait un peu de poussière, pas top pour les yeux. Mais c'était super de courir tout en voyant les paysans  qui s'arrêtaient dans leurs tâches pour nous encourager.

4 rizieres

Malgré la chaleur, ma course se passait bien. Au départ ma montre n'avait plus de buée, mais hélas la condensation est revenue, pourtant il ne pleuvait pas, donc c'était sûrement dû au contact avec ma peau humide Pfff ! donc plus de contrôle pulsation cardiaque, plus de repère horaire pour mes ravitos J'ai terminé à la sensation, mais sans doute pas aussi vite que j'aurais pu... Courant pour Mr Nez Rouge, il ne fallait pas que je loupe cette course 

 

Dans les rizières, je craignais que les chemins ne soient étroits, et puis non, ils étaient bien larges, donc pas de risque de tomber dans une rizière . Je suis même passée sur des braises de paille brûlée, avec parfois encore une belle flamme. De loin on voyait une zone toute noire au sol. Là, j'enrageais de ne pas pouvoir faire de photos Ce n'est pas tous les jours qu'on joue les fakirs

 

Au bout d'un certain temps, je me suis tout de même renseignée auprès d'un coureur pour savoir où nous en étions, en kilométrage et temps de course. Nous avons fait un bon bout de chemin ensemble, et puis à l'approche de l'arrivée, un participant nous a encouragés et a annoncé qu'il ne restait plus que 400m Alors là, mes gambettes étant en bonne forme, vu que je n'avais pas trop forcé avant, j'ai piqué un sprint et j'ai dépassé les coureurs devant moi J'ai franchi la ligne d'arrivée tout heureuse d'avoir réussi cette étape pour l'association Mr Nez Rouge

457886 3990836294307 1382857526 33744569 750531154 o (Mediu

Cette fois-ci j'ai pensé à déposer mon tracker MyGeolive. Mais j'ai eu le malheur de demander à Sophie où se trouvait la boîte pour le déposer... Je devais être la "n" ième personne à lui demander donc je me suis faite un peu rabrouée, elle m'a sèchement répondu "derrière" Bon, je la comprends, et puis j'ai fini par trouver la boîte et suis partie vers les tables de collation bien garnies de fruits et boissons.

 

Dans le descriptif de la course, il était dit que nous passerions sur un pont japonais à l'arrivée. Ce ne fut pas le cas, le pont était un peu plus loin derrière l'arrivée. Mais comme mon appareil photo était resté dans le bus, pas de souvenir de ce pont...

 

La dernière marcheuse à terminer cette course fut accueillie par une hola d'encouragements et un "Joyeux anniversaire" !

 

La course ayant débuté en fin d'après-midi, la nuit commençait à tomber. Seuls les podiums des vietnamiens ont été faits sur place. Et ce sont les coureurs ou marcheurs de SDPO qui remettaient leur récompense aux jeunes vietnamiens.

Le retour en minibus fut assez pittoresque. La route étant très étroite, le croisement de deux véhicules pas facile et encore moins lorsqu'il s'agit d'un camion chargé de paille Tellement chargé que le chauffeur voyait à peine à travers son pare-brise

 

 

Le parcours et ma trace en rose MyGeolive

course des rizieres

12 km en 1h14'41.

 

Une très belle course, nettement moins difficile que celle de la veille vu le profil extra plat

 

Tous les résultats ici

et le reportage avec photos sur le site SDPO en cliquant

 

Retour à l'hôtel où nous avons pris une bonne douche 

Nous avons dîné à l'extérieur au Royal Park. Dès notre arrivée dans ce restaurant, nous avons été pris en mains pour revêtir un costume de mandarin. Et oui, il s'agissait d'un dîner costumé

472178_311124632302215_100002140438697_697047_498611680_o--.jpg 465119_3990814453761_1382857526_33744558_1334198512_o--Medi.jpg

Les podiums ont eu lieu après le repas. Nous avons tous pris une suée sous nos costumes D'ailleurs bon nombre ne l'ont pas gardé jusqu'à la fin

DSC03975 (Small)

Nous avons encore bien dîné, c'était délicieux et joliment présenté, mais il ne fallait surtout pas manger le décor 

La soirée fut bien animée et s'est terminée fort tard. De retour à l'hôtel, le temps de préparer nos affaires pour la course du lendemain (réveil 6h) nous n'étions pas couchées avant 1h du matin

 

 

C'était le plat d'entrée Seules les crevettes étaient à déguster 

Un clic dessus pour voir toutes les photos.

DSC03965 (Small)


 

Partager cet article

commentaires

Nadine 22/06/2012 15:03


tout est magnifique le paysage, les gens, le costume de mandarin qui te va parfaitement et les décoration culinaires..... j'adore - merci pour ce récit qui m'a fait du bien j'ai eu un peu de
chaleur qui me manque tant ici et pourtant c'est officiellement l'été.... bizz

Sydoky 23/06/2012 07:42



 


Merci Nadine


Bon va falloir encore patienter un peu pour le prochain coup de chaleur