Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rêve d'aventure
  • Rêve d'aventure
  • : Voyages sportifs et autres voyages dans le monde...
  • Contact

Recherche

Visiteurs


compteur html

Voyages (Suite)

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:00

 

logo-FDV

 

Mercredi 9 mai 2012.

 

5h45 Réveil pour quelques exercices de muscu avant d'aller prendre le petit-déjeuner, buffet européen ou local. Il nous faut aussi boucler les valises car le soir nous partons directement en train pour Hué.

DSC04809--Small-.JPG

 

7h30 Rassemblement pour le chargement des bagages et départ en bus vers le site de la course.

DSC03797--Small-.JPGDSC03796--Small-.JPG

DSC03795--Small-.JPG

La boucherie juste à côté de l'hôtel

DSC04810--Small-.JPG

 

Nous quittons Hanoï pour plus d'une heure de route avec les bouchons matinaux

DSC03802--Small-.JPG

 

 

9h30 Nous arrivons dans le village et il fait déjà bien chaud  Nous sommes accueillis en musique par les femmes en costume de la minorité Muong.

DSC04812--Small-.JPG

 

Aujourd'hui c'est un parcours de 19 km (nous en ferons bien plus) pour les coureurs et 9 km pour les marcheurs, avec une boucle très vallonnée que ne feront pas les marcheurs. Ce fut à la fois un bien et un mal pour eux, car elle était rude cette côte mais que la vue était belle

 

Briefing du directeur de course.

Le parcours a été un peu modifié à cause des pluies.

DSC04817--Small-.JPG

 

Sophie distribue un tracker  GPS MyGeolive à ceux qui le souhaitent. Ce système permet de nous suivre en direct et même en différé (ce que je ferai à mon retour). J'ai donc pris un tracker pour avoir une trace de mes parcours, mais aussi par sécurité, des fois que je me perde en chemin ou bien qu'il m'arrive un accident

DSC04819--Small-.JPG

 

Ne pas oublier la bouteille d'eau avant le départ. Ensuite ravitaillement km 5,10 et 15 à peu près...

DSC04818--Small-.JPG

 

Les marcheurs partent les premiers. Pour nous, l'attente commence à être longue d'autant plus que la chaleur augmente Et l'ombre se fait rare

Et c'est durant cette attente à l'ombre que je me suis retrouvée aux côtés de Christian, un participant qui était aussi avec moi aux Foulées de la Soie en Chine en 2008.

DSC04820--Small-.JPG

Jeunes vietnamiens qui participent à cette course.

DSC04822--Small-.JPG


10h30 Enfin le départ

DSC04826--Small-.JPG

 

Je déclenche ma Polar, surtout pour surveiller ma FC et ne pas me mettre dans le rouge dès le départ, il faut garder des forces pour la rude partie vallonnée. Malgré la grosse chaleur, ça part vite devant, même ma copine Monique se laisse emporter par l'excitation de cette première foulée au Vietnam

DSC04828--Small-.JPG

Le parcours n'est pas trop difficile au début avec des chemins de terre battue, de pierres rocailleuses, seule la chaleur est handicapante. Nous traversons des villages, encouragés par les habitants, des rizières bien verdoyantes. Après 20 minutes de course, le ciel s'assombrit dangereusement

DSC04830--Small-.JPG

Et 10 minutes plus tard c'est la grosse pluie de mousson, bienvenue pour nous rafraîchir un peu

DSC04833--Small-.JPG DSC04835--Small-.JPG

Pratiquement 20 minutes à courir sous des cordes de pluie tiède, c'est une première, je suis trempée comme si je sortais d'une douche tout habillée, mon short pèse Et c'est à partir de là que mon téléphone a montré des signes d'embuage Du coup je ne pourrai plus prendre de photos des paysages Et plus tard ce sera ma montre, donc plus de contrôle de FC pour finir ma course...

 

12h00 Voici la dernière photo que j'ai prise

DSC04844--Small-.JPG


Nous suivons le même chemin que les marcheurs puis nous devons prendre à droite alors qu'eux tournent à gauche. C'est le début de notre boucle de 5 km avec la grosse difficulté, un raidillon montagnard de plus de 400m à 40%

A partir de là, ça change de terrain, beaucoup plus rocailleux et vallonné. Depuis un moment j'ai perdu Monique, je cours toute seule avec quelques coureurs par ci par là. A un endroit, je me retrouve en face d'un buffle je ne suis pas très rassurée, mais il s'arrête... je passe en marchant tranquillement tout en le saluant et dès que je l'ai passé, il repart Le coureur devant moi a attendu un peu pour savoir si j'avais bien passé l'obstacle Sympa de sa part. La course reprend avec de plus en plus de passage en côtes, chacun se demandant s'il y a vraiment un mur parce que ça grimpe déjà pas mal

Et puis tout à coup, après une bonne grimpette, m'y voilà devant ce mur Je suis tellement surprise que je m'arrête au pied et lève la tête, je n'ai jamais grimpé un tel truc, y a pas ça dans ma forêt

Une photo de Philippe où l'on aperçoit Monique au début du mur, pour vous donner une idée


403435_471323909549935_100000169913438_2092234_1334173775_n.jpg


Je crie aux 2 coureurs que j'ai passés que le mur est là Je ne sais pas s'ils m'entendent mais bon... Je réfléchis vite fait à comment m'y prendre... Je commence de face, mais je sens que ça glisse un peu, mais heureusement que la pluie est tombée bien avant  Alors je continue les pieds perpendiculaires à la côte, je n'avance pas vite, je laisse passer un coureur.

Puis je change de tactique, je m'aide de la végétation, en veillant à ne pas tomber sur des branchettes épineuses, déjà que certaines ne sont pas solides De temps en temps je m'adosse au tronc d'un petit arbre pour reposer mon palpitant. Ah ! j'enrageais de ne pouvoir faire une photo de là-haut  Un autre coureur me passe alors que je me reposais, s'inquiétant aussi de mon état, mais tout allait bien, merci Plus on monte et moins il y a de verdure,et plus il fait chaud.

La partie la plus raide étant passée, je peux continuer normalement. En voyant des bambous en travers du chemin, pour retenir la terre sans doute, je pense que la côte est terminée, et bien non, ça continue encore un bon moment, moins raide certes mais le soleil chauffe de plus en plus alors c'est dur dur  

 

Et puis enfin j'aperçois un contrôleur SDPO, l'infirmier si je me souviens bien. Je lui dis qu'il aurait dû y avoir un photographe ici Il me montre un point d'eau pour me rafraîchir et me dit que je suis la 2ème féminine, je suis surprise. Maintenant il va falloir redescendre, et il me conseille de bien lever la tête pour suivre la rubalise accrochée dans les arbres, certains se sont déjà perdus, et être prudente car la descente est difficile. Non seulement difficile mais en plus il va falloir enjamber des barrières J'ai d'ailleurs hésité à ce passage...mais j'ai vu la rubalise plus loin donc c'était bon. Le terrain était vraiment plein de trous.

Et puis j'arrive devant un long ruban de rubalise en travers du chemin...Je ne vois de rubalise ni à droite ni à gauche dans les arbres, bizarre...A droite il y a un talus avec un champ derrière mais je ne vois rien, pourtant j'entends des voix au loin...Alors je contourne par la gauche et je descends quelques mètres pour voir... toujours rien...y a une trace de chemin mais pas de rubalise en vue... Du coup je décide de me planter là et attendre le coureur qui me suit. Quand il arrive, lui non plus ne sait pas trop où aller...Je remonte un peu pour voir au niveau des dernières rubalises passées... Pfff ! il y a bien une autre trace qui part plus vers la gauche mais pas de rubalise en vue non plus... Et ouf, un deuxième coureur arrive, je redescends avec lui et c'est là que, de nouveau devant ce long ruban de rubalise tendu en travers, en tournant mon regard à droite vers le talus buissonneux et la petite ouverture, je vois en arrière plan un morceau de rubalise Sauvée Et maintenant j'ai deux éclaireurs pour continuer cette descente, avec encore quelques hésitations par endroit. En tout cas ils étaient bien plus à l'aise que moi

 

Et un deuxième contrôleur SDPO, le médecin, qui nous pointe et me dit que je suis la première féminine. Alors là je suis encore plus surprise Un des coureurs aussi car sa femme était devant lui (là je ne savais pas encore qui elle était, Valérie la gagnante de ces Foulées), et puis je n'ai passé aucune fille... Mais il est formel, aucune autre n'est passée par ici, donc seule conclusion, elle s'est perdue et a pris un autre chemin... Et bien, j'ai bien fait d'attendre mes sauveurs Merci encore Jean-Charles et Patrick Nous continuons la descente, elle devient moins difficile, ils prennent de l'avance mais je les laisse partir.

La boucle est terminée et quelle boucle, je m'en souviendrais toujours de ce mur


Le parcours revient sur une partie commune avant la boucle et au carrefour il y a Jean-Claude qui prend note de notre état et nous encourage pour la fin. Maintenant c'est tout plat mais en plein soleil, sur route. Une longue ligne droite où je rattrappe un des coureurs qui m'a aidée pour la descente. Après avoir tant piétiné dans cette montagne, je profite de ce plat pour accélérer et dérouiller mes gambettes Je suis toute seule sur cette route et à un moment j'ai eu peur de ne plus être sur la bonne voie, je ne voyais plus de drapeau rouge Personne en vue au loin... Je continue quand même et suis rassurée à la vue d'un drapeau. La fin du parcours me semble long sous cette chaleur, je suis encore bien trempée à force de m'arroser.

Et puis enfin je croise des coureurs qui m'annoncent bientôt l'arrivée Leurs encouragements redonnent du punch et je fonce, enfin façon de parler, vers ce grand champ en plein soleil sous les encouragements de tous ceux déjà là et bien contente d'en avoir terminé

 

Voilà pour cette belle première course, chaude et difficile, mais dommage pour les photos J'étais tellement contente d'être arrivée que j'en ai totalement oublié d'arrêter et de déposer mon tracker, je m'en suis rendue compte seulement en remontant dans le bus avant de partir

 

DSC03821--Small-.JPG 

Presque tout le monde est à l'abri du soleil sous la tente où se trouve la collation d'arrivée. Je n'ai pas trop faim donc je vais d'abord me mettre au sec. J'étale mes affaires au soleil pour les faire sécher et je vais rincer mes chaussures chez l'habitant. Il y a un puits avec de l'eau, et un tuyau d'arrosage. Certains se douchent complètement. Je dois dire que j'étais quand même un peu dans le cirage, car j'en ai complètement  zappé que j'avais mon APNR dans le bus et j'aurais pu prendre des photos

Je vais déposer mes chaussures (Adidas Response Trail) au soleil pour qu'elles sèchent un maximum avant d'y placer les Stuffitts. Et je vais enfin prendre une petite collation. Il y a beaucoup de fruits, bananes, ananas, fruits du dragon, oranges vertes, et boissons.

 

Monique est arrivée 1/2h après moi, elle a bien souffert de la chaleur et n'était pas très bien. A tel point qu'en cherchant une chaise, elle s'est posée sur une caisse de bouteilles d'eau en polystyrène dont le couvercle n'a évidemment pas supporté le poids, et du coup elle s'est retrouvée les fesses au frais Nous avons bien ri Mais bon, ensuite je l'ai accompagnée avec un tabouret au point d'eau, elle était vraiment HS Elle n'avait plus de force, j'ai nettoyé ses trails, ses chaussettes et je l'ai raccompagnée sous la tente pour qu'elle mange un peu quand même.

 

Et cela se termine avec les podiums et la remise des maillots de couleur : jaune pour le 1er homme, orange pour la 1ère femme, vert pour le meilleur sprinter au km2. Et à chaque étape le maillot rouge de Mr Nez Rouge représenté par une personne différente, le tirage au sort ayant eu lieu queques jours avant le départ.


Les résultats et classement de l'étape ici.

 

Un clic sur la photo pour en voir +

DSC03815--Small-.JPG


Le parcours vu de MyGeolive. En vert ma trace.

(En jaune je pense que ce devait être un autre parcours prévu)

course-minorite-muong.JPG

La boucle en montagne de plus près

course-minorite-muong-colline.JPG

Le passage du mur

course-minorite-muong-colline-le-mur.JPG

Et le détail de mon hésitation

course-minorite-muong-colline-erreur.JPG

La fin du parcours

course-minorite-muong-fin.JPG

20,62km en 3h00min22

 

Il est ensuite temps de reprendre la route pour aller déjeuner à la Ferme du Col Vert.

DSC03845--Small-.JPG

C'est dans un décor magnifique que nous sommes accueillis.

DSC03829--Small-.JPG

Nous avons la possibilité de nous doucher et d' aller ensuite piquer une tête dans la piscine

Ce que je vais faire bien évidemment et ça fait un bien fou Ensuite un déjeuner à base des produits de la ferme devant un spectacle de chants et de danses.

 

Un clic sur la photo pour en voir +

DSC03844--Small-.JPG

 

Hélas nous ne devons pas nous attarder car nous avons un train à prendre le soir. Comme nous avons pris du retard, nous n'avons pas le temps de dîner dans le restaurant près de la gare, nous aurons droit à un plateau repas dans le train.

 

19h00 environ, arrivée à la gare.

DSC03853--Small-.JPG

Tout était prévu d'avance pour l'occupation des compartiments dans les wagons lits. Nous avons une étiquette collée derrière notre dossard avec le nom du duo avec lequel nous dormirons. Avec Monique, nous sommes donc avec Adria et Nheza.

DSC03861--Small-.JPG

Et comme c'est jour d'anniversaire de Monique, je lui offre un petit cadeau et nous allons fêter ça après notre repas dans le wagon-bar tout au bout du train. Pour y arriver nous devons traverser les différentes classes de wagons, des couchettes par 6 jusqu'aux wagons avec des banquettes en bois...

Anecdocte : nous avons passé au moins 1/4h à comprendre comment ouvrir notre compartiment de l'intérieur une fois la porte bloquée, et comment l'ouvrir de l'extérieur... un truc de fou   C'est un des guides vietnamiens qui a dû nous montrer le système

Et en revenant du bar, nous ne trouvions plus notre compartiment pourtant nous n'avions bu que du coca Une belle soirée de rigolage

 

Plus de 600km en train, 14h de voyage. Nous devons arriver vers 9h00 à Hué.

 

Un clic sur la photo pour en voir +

DSC03868--Small-.JPG


Partager cet article

commentaires

Durond 09/06/2012 21:17


Bravo pour ton CR!!


Tu m'as fait revivre une 2eme fois cette course et ça m'a vraiment fait chaud au coeur!!


MDR!!pour les fesses au frais,je vais m'en souvenir longtemps.


Merci chanpionne,à très bientôt.


Bises


 


 

Sydoky 09/06/2012 21:43



 


Dommage que les images soient seulement dans ma tête En tout cas je rigole toute seule en écrivant mes anecdotes



Nadine 09/06/2012 15:52


Sulvie et le buffle, Sylvie a gagné !! bravo pour ce premier récit j'ai adoré j'avais l'impression d'y être - sympa ce tracker on voit bien ton hésitation !! bizz

Sydoky 09/06/2012 18:17



 


Merci Nadine


Pour cette rencontre aussi je regrette de n'avoir pu prendre une photo, ce n'est pas tous les jours qu'on tombe nez à nez avec un buffle