Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rêve d'aventure
  • Rêve d'aventure
  • : Voyages sportifs et autres voyages dans le monde...
  • Contact

Recherche

Visiteurs


compteur html

Voyages (Suite)

10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 20:35
16h00 Départ en bus. Le départ n'est pas loin, c'est au niveau du carrefour où se trouve la Tour du Tambour.
On aurait pu y aller à pied, mais ce n'est pas plus mal parce qu'on peut laisser nos affaires ( sous surveillance du chauffeur) pour se changer dès la course finie.

♣ Nous sommes donc sur place vers 16h10. Comme toujours le staff s'affaire à tout mettre en place. C'est déjà la grande animation tout autour de nous. Un caméraman chinois filme une journaliste chinoise, les
Foulées de la Soie vont  sûrement passer à la télé.......et sans doute serons-nous encore dans la presse chinoise......

♣ Chacun prend sa bouteille d'eau. Je fais quelques mouvements pour m'échauffer, mais je dois dire que jusque là j'ai un peu zappé l'avant course.......
Des coureurs chinois participent avec nous, et je peux vous dire qu'ils ont bien du mérite........ quand on voit les chaussures qu'ils portent !

♣ La course d'aujourd'hui se déroule totalement en ville, à une altitude de 1200m. Le parcours comporte 3 boucles de 4,4 km soit 13,2 km. Les marcheurs ne feront que 2 boucles. Tout le monde part en même temps, c'est bien parce qu'ainsi on pourra croiser les marcheurs.

16h30 Top départ ! Ils partent vite devant ! Je ne me laisse pas entraîner, j'ai décidé de faire chaque tour un peu plus vite. Mais hélas, c'était sans compter sur un point de côté, à droite, qui se déclenche après 10 minutes de course......zut zut zut ! C'est signe à mon avis que ma digestion n'est pas terminée, d'ailleurs je me sens le ventre lourd et aussi je n'ai pas l'habitude de courir en compétition l'après-midi, pourtant j'ai fait attention de déjeuner moins que les autres midis......Enfin faudra faire avec, donc pendant un tour et demi je vais le sentir, je vais courir en respirant bien à fond sans pouvoir accélérer évidemment, et pour le dernier tour il aura disparu......

♣ Au cours du 1er tour, je vais passer devant Marie-Josée du
groupe canadien. Et du coup je n'ai plus personne devant moi pour m'indiquer la route ! Il y a plein de monde tout le long des rues pour nous encourager à force de "jiazo" ("allez"). Le seul endroit que je vais reconnaître, et qui me servira de répère ensuite, c'est la grande place, où a eu lieu la cérémonie du matin, dont nous ferons le tour 3 fois.
Premier tour effectué en 25'13.

♣ En tournant pour le 2ème tour, personne à l'horizon, j'ai eu un moment de doute et puis OUF ! une flèche au sol......Je commence tout de même à avoir chaud, même si la chaleur ici est plus supportable qu'à Xi'an. De temps en temps je relâche mes bras pour me détendre.
Lors de ce tour, en passant dans une rue vraiment très animée, un tout jeune garçon va sortir de son groupe et courir vers moi pour me tenir la main, et parcourir ainsi à mon rythme une bonne centaine de mètres. Il était tout heureux, un grand sourire aux lèvres !
La circulation était bien contrôlée par les policiers chinois, mais il fallait être vigilant pour éviter les vélos ou motos qui se faufilaient parmi nous.......
Deuxième tour effectué en 26'27 (maudit point de côté !).

♣ Je vais courir le 3ème tour dans de meilleures conditions, plus de point de côté, je peux aller plus vite, enfin plus vite c'est beaucoup dire ! C'est dans ce troisième tour que je vais croiser plusieurs marcheurs, dont Clément au niveau de la gare et mutuellement nous nous encourgeons. Marie-Josée est toujours un peu derrière moi, pourtant elle est plus forte et plus jeune que moi et devrait êre devant, mais elle doit vouloir garder des forces pour les 18 km de dunes de demain........
Dans le dernier virage autour de cette place est arrivée une de ces bourrasques de vent, j'ai pensé qu'une tempête aller se déclencher ! Du coup ça m'a fait accélérer.
L'avantage de faire un parcours en boucle, c'est qu'on se repére, et comme toujours le dernier km vers la ligne d'arrivée semble long ! Dernière ligne droite, j'aperçois la ligne d'arrivée, une foule de part et d'autre de la rue, encore un effort pour un sprint final sous les encouragements du public.
Troisième tour effectué en 25'12. Temps final pour ces 13,2 km : 1h16'52

♣ De rapides étirements et je file au bus me mettre au sec. Un petit coup de lingette pour me rafraîchir, c'est bien pratique ça. Je me change, mets mes nu-pieds et ressors du bus où la chaleur règne quand la clim' ne fonctionne pas !

♣ La course est tout juste terminée que déjà les recycleuses chinoises viennent se disputer les bouteilles vides........J'ai souvenir qu'au Viet-Nam, les jeunes enfants nous suivaient pour réclamer nos bouteilles dès qu'ils les voyaient vides !

18h30 Les podiums. Pas de surprise, toujours les mêmes champions sur les marches.
Par contre pour le podium chinois, je reconnais le petit qui m'a dépassé et que Dominique a stoppé en lui disant qu'il avait fini. Je pense qu'il a couru 2 tours comme les marcheurs.

Distance

Temps 

Vitesse km/h

Classement étape/36
Fém / 10

Classement général/36
 Fém / 10

Place catégorie V3 / 3

Temps cumulé

13,2 km

1h16'52

10,3

23
5

24
 6

1

4h49'04



19h00 De retour à l'hôtel. Une bonne douche et du repos avant d'aller dîner.
En vidant mon sac à dos, je m'aperçois qu'il manque mes NB768.......elles sont restées sous le siège dans le bus. Pas grave, je les retrouverai demain matin, de toute façon je ne courrais pas avec celles-ci dans les dunes.

20h15 Repas au restaurant de l'hôtel.
Chaque jour, en revenant de nos sorties culturelles, nous pouvions consulter les résultats et le planning du lendemain sur un tableau dans le hall de l'hôtel.



♣ Briefing de la course à la fin du repas : le staff qui est allé faire le repérage et préparer le parcours est revenu en disant que le sable n'était pas porteur. Bon, et bien ça promet !
Courir dans les dunes sous un soleil de plomb rend obligatoire la casquette et les 2 bouteilles d'eau. Il y aura des fanions rouges pour indiquer le chemin.
C'est une course de 2 boucles de 9 km qui s'annonce difficile. Jean-Claude dit que les plus faibles mettront au moins 4h !! Et que si on ne se sent pas de force il ne faut pas se lancer dans le deuxième tour, il n'y aura personne pour aller nous chercher ! Le dernier point possible pour abandonner c'est le point rouge, 4km après le départ.
Ouh là là ! Ben moi je me dis qu'il n'est pas question que je mette plus de temps que pour un marathon pour faire 18 km........alors si je mets 2h ou plus au premier tour, j'arrêterai.


Cliquez sur la carte postale

 

Partager cet article

commentaires